« La bonne fréquence », par Philippe Djian

nrf596

 

Le numéro 596 de la Nouvelle Revue Française (Le roman du XXe, sous la direction de Jean Rouaud, février 2011) contient un texte signé Philippe Djian, intitulé « La bonne fréquence » et consacré à Louis-Ferdinand Céline. Ce numéro est un recueil de textes présentant, à l’occasion du centenaire des Éditions Gallimard, ce qu’évoque le roman représentatif du XXe siècle pour un certain nombre d’écrivains.

 

La bonne fréquence

« De nombreux livres peuvent prétendre au titre. Une bonne douzaine.
Mais un écrivain se place devant tous les autres. Joyce arrive sans doute en seconde position. Puis Faulkner et quelques russes. Kerouac, bien sûr, avec ce sens extraordinaire du rythme. Nabokov, Hemingway. Ils sont une irrésistible poignée.
Céline avouait son admiration pour les Chinois, du moins pour ce peuple, disait-il, qui avait eu le courage de changer sa langue… »

 

Commander ce livre

 

Share Button

Laisser un commentaire