Il y a 18 ans… Philippe Djian et Stephan Eicher

En 1993, pendant l’enregistrement de l’album Carcassonne.

 

Philippe Djian et Stephan Eicher

(Photo de Thierry Rajic)

 

« Il [Ph. Djian] m’écrit des histoires, il se trouve que ces histoires m’arrivent par surprise ! »
« On n’a pas mis toutes les chansons, il y en avait seize au départ. Je trouve que notre collaboration mûrit et s’améliore. C’est étrange avec Djian, ça a commencé par l’amitié puis il est venu. Ce qui est amusant c’est que le premier concert qu’il a vu de moi, c’était à Carcassonne. Et ça ne s’arrête pas là. L’ordre des chansons sur l’album par exemple, c’est Philippe qui l’a choisi. Un soir, j’étais en train d’enregistrer, il vient dans ma chambre, me dit que ce texte ne va pas et commence à parler d’une de mes chansons en anglais. Il a une influence grandissante, ce qui m’ennuie aussi de temps en temps. Il se mêle des mixages. »

 

Share Button

Laisser un commentaire