« En marges », biographie de Philippe Djian, à paraître le 2 octobre (Le Castor Astral)

Philippe Djian - En marges

Une biographie de Philippe Djian signée David Desvérité et intitulée En marges paraîtra le 2 octobre aux éditions Le Castor Astral. Présentation de l’éditeur :

« En 1986, l’adaptation du roman 37°2 le matin (plus de 3 millions d’entrées pour le film de Jean-Jacques Beineix,

un million de livres vendus) braquait les projecteurs sur un jeune auteur du nom de Philippe Djian, soudain happé par le succès. Dans son roman Maudit manège, celui-ci évoquait avec ironie un type qui « un jour peut-être écrirait le roman de sa vie ». C’est désormais chose faite avec cette biographie.
Rien ne prédestinait pourtant ce jeune Parisien à consacrer sa vie à la littérature. Tombé sous le charme d’écrivains tels que Céline, Faulkner ou Salinger, et désireux de s’éloigner d’un cocon familial sclérosant, Philippe Djian s’oriente un temps vers le journalisme avant de fuir Paris. Son périple débute dans le Midi de la France, se prolonge dans la Sarthe où, en proie au doute après s’être essayé à différentes activités, il parvient à boucler 50 contre 1, un recueil de nouvelles publié en 1981. Il continuera par la suite ses pérégrinations en s’installant notamment à Biarritz, Bordeaux, Florence, Lausanne ou encore Boston, aux États-Unis.
À travers de nombreux entretiens et documents inédits, David Desvérité dresse le portrait d’un homme en quête de perpétuel renouveau artistique. Celui que beaucoup considèrent comme un héritier de la Beat Generation a prouvé qu’il était devenu un auteur incontournable en menant sa vie et ses écrits dans les marges.
Tour à tour romancier, dramaturge, parolier (pour Stephan Eicher), scénariste (Ne fais pas ça de Luc Bondy), traducteur (de Martin Crimp et Harold Pinter) ou chroniqueur pour la presse, il définit son rôle comme celui d’un passeur, son style comme le reflet d’une volonté permanente de caler sa langue sur la fréquence du monde. »

La biographie, de 512 pages, est préfacée par Virgnie Despentes et comporte un cahier photo de huit pages, une chronologie, ainsi qu’une bibliographie quasi exhaustive (textes de Philippe Djian, critiques presses, etc.).

Share Button

6 réflexions sur « « En marges », biographie de Philippe Djian, à paraître le 2 octobre (Le Castor Astral) »

  1. David Desvérité sans s mais « En marges » avec !!
    Alors Jim Harrison se retourna dans sa tombe…

    Quand même… Génial de chez génial !!

  2. Alors ça y est David ! Le grand jour est inscrit en Rouge, Noir & blanc, quelle fierté. Impatiente de découvrir les mots &… l’histoire. En attendant le 2 octobre, toutes mes félicitations.

    Nathalie

  3. Merde ! Non !! Il n’est pas mort !!?
    Je présente mes immenses excuses à l’immense Jimmy. Comme quoi, parfois on croit qu’on est mort alors que pas du tout… (Quand même, qu’est-ce qu’il fout ? J’attends avec impatience autant de marges qu’il le voudra).
    Moi aussi j’ai vraiment hâte de lire cette biographie. De la part de quelqu’un qui se cache derrière des vérité, la vraisemblance de Djian promet d’être singulière.
    En tout cas, merci d’avance. Un cadeau.

  4. “…, je me promène dans les champs déserts, les canyons, les bois, mais de préférence près d’un torrent ou d’une rivière, car depuis l’enfance j’aime leur bruit. L’eau vive est à jamais au temps présent, un état que nous évitons assez douloureusement. ”

    ~ En marge, mémoires ~ Mai 2003

    😉

Laisser un commentaire