« Les inéquitables » : entretien avec Philippe Djian (04/19, Le Bulletin Gallimard)

« Il ne pleuvait plus mais le vent ne faiblissait pas. Il devait se tenir presque courbé en deux, ses cheveux lui giflant le visage. Son frère lui manquait tellement, parfois. Ça le frappait sans prévenir, comme un poing qui écrasait son cœur puis le relâchait doucement. Et pourtant, dans quel merdier ce salaud l’avait laissé, quel fardeau, c’était rien de le dire. Diana n’était qu’un souci parmi d’autres, et pas le plus menaçant. » Lire la suite

Share Button